Société offshore : quelles sont les solutions?

Alors que le monde change et que les possibilités sont devenues “mondiales”, il est toujours intéressant de réaliser une sorte de veille. A ce titre, nous avons imaginé le champ des “possibles” concernant l’installation d’une société dans une destination offshore. Voici ce qu’il faut savoir sur cette possibilité pleine d’idées reçues!

Etape 1 : Quelle destination choisir?

Comme lorsque vous partez en vacances, il faut d’abord choisir la destination. A ce petit jeu, les possibilités ne manquent pas concernant la création d’une société offshore. La plus connue reste, et de loin, Hong-Kong, car tout y est particulièrement simple…Mais pour combien de temps encore? Dans tous les cas et plutôt que de lister les avantages du offshore banking à Hong-kong, je vous recommande de lire cette page.

Vous apprendrez alors tout sur le taux d’imposition, les mécanismes pour comprendre les “bienfaits” business de cette destination et le coût lié à cette astuce. J’indiquais “pour combien de temps encore?”, car les règles du commerce mondial change via l’OCDE, et, les échanges de données fiscales automatiques devraient être activés sous peu. Cela étant, même si de nombreux pays ont signé cette charte, peu de pays l’appliquent et peu vont REELLEMENT l’appliquer, vous voyez le topo?

A titre indicatif, les autres pays très populaires pour la création d’entreprise en offshore, il y a Dubai (mais le vent tourne en ce moment…), Singapour et le petit nouveau Macao dont les conditions sont très attractives (et encore sous le radar!).

Etape 2 : Comment s’y prendre?

Pour cela, et si votre décision est irrévocable, je vous recommande de passer par les services d’un expert local qui est sur place, et si possible, francophone. En effet, les spécificités administratives de ces destinations plutôt exotiques sont nombreuses, et, votre taux de réussite “seul” sera de 0% contre 95% avec des experts locaux.

Etape 3 : Est-ce légal?

Question centrale, car cela ne vaudrait pas le coup/coût de finir derrière les barreaux! Cela est légal UNIQUEMENT si vous déclarez l’existence de cette société, et donc, de ce compte bancaire au Trésor Public. En effet, l’affaire Cahuzac a parfaitement mis en exergue les largesses de cette stratégie.

Selon nous, la meilleure solution est de partir habiter la-bas plutôt que de vivre en France tout en ne payant pas d’impôt en France. Idéal pour s’enrichir et découvrir une nouvelle culture!

 

  • |
  • 2 thoughts on “Société offshore : quelles sont les solutions?

    Leave a Reply