Qatar le petit pays devenu un partenaire privilégie de la France

Le Qatar est un émirat du Moyen-Orient situé à l’est de l’Arabie Saoudite. Cette petite péninsule de 11 586 km², soit un peu plus petite que l’Ile-de-France, n’en est pas moins un acteur économique important à l’échelle du monde. Si son économie repose en grande partie sur le gaz et le pétrole, le Qatar n’hésite pas à investir dans de nombreux secteurs pour étendre son activité et ses sources de richesse. Il entretient notamment des liens économiques forts avec la France.

Il investit dans différents secteurs économiques français

Nous sommes tous au courant que le Qatar a racheté le club de foot du PSG en 2011. Investissant sans compter dans ce club, il a réussi à transformer le club de la capitale en une des meilleures équipes d’Europe en améliorant les structures et en faisant venir des joueurs parmi les meilleurs à leur poste.

Le foot n’est pas le seul domaine sportif visé par l’émirat puisqu’on peut également évoquer le club de handball du PSG. Il organise également de nombreuses compétitions internationales, dont la fameuse Coupe du monde de foot qui se jouera en 2022. A noter aussi l’apparition en France de la chaîne qataris beIN Sport qui est un diffuseur majeur de sport depuis 2012.

Si le sport permet au Qatar de redorer son image, il n’investit pas uniquement dans cette filière. Par exemple, en France on le retrouve en tant qu’actionnaire dans divers groupes : Lagardère, Total, Vinci, LVMH et Accor.

Des échanges lucratifs entre la France et le Qatar

Pour le moment, le Qatar reste le deuxième client de la France au niveau de la région du Moyen-Orient, derrière les Émirats arabes unis. En 2017, la France a importé plus de 500 millions d’euros en provenance du Qatar et est en a exporté plus de 1 milliard d’euros.

Et si de nombreux Qataris investissent en France, la réciproque est également vraie, et beaucoup d’entreprises françaises investissent au Qatar. Reste qu’aujourd’hui, ce pays doit encore améliorer son image et certaines zones d’ombres s’il veut devenir un acteur majeur sur le long terme à l’échelle de la France et du monde.

  • |