Comment optimiser son assiette fiscale?

S’il y a bien un domaine auquel les particuliers et les professionnels ne sauront échapper, c’est bien celui de la fiscalité. Le secteur a pour principe fondamental de régir toutes les activités en supposant que les citoyens doivent participer au maintien du budget de l’État au moyen des taxes et des impôts.

Ce qui est une bonne chose. Cependant, quand son pays devient le champion du monde du prélèvement, il faut bien trouver quelques astuces pour optimiser son assiette fiscale.

Ce qu’il faut savoir avant de s’engager dans l’optimisation fiscale

Il suffit d’un pas pour passer de l’optimisation fiscale à l’évasion fiscale et donc du domaine légal aux pratiques illicites. Il est donc important de comprendre le fonctionnement des techniques qui vont permettre de se voir exonérer de certaines charges.

Premièrement, l’impôt se porte sur trois domaines : le revenu, le foncier et la fortune immobilière. Il faudra donc bien identifier le secteur dans lequel on souhaite appliquer l’optimisation. Dans le cas des entreprises, les dirigeants et entrepreneurs auront le choix entre 4 techniques.

Ils peuvent choisir entre miser sur l’utilisation des redevances, se concentrer sur les charges financières, se servir des prix de transfert ou tout simplement délocaliser leur structure dans un pays qui affiche un meilleur régime fiscal.

Les dispositifs à adopter dans le cas d’une optimisation fiscale locale

Puisque l’optimisation fiscale internationale demeure encore un grand défi pour bon nombre d’entrepreneurs, d’investisseurs et d’entreprises, ces derniers n’auront recours qu’à des pratiques locales.

Pour commencer, le mieux serait d’avoir un aperçu général de sa situation en effectuant un bilan fiscal. Le site du ministère de l’Économie propose ce type de fonctionnalité qui permet au citoyen de réaliser une simulation rapide.

C’est ensuite qu’on pourra décider des dispositifs d’optimisation à appliquer. FCPI (Fonds Communs de Placement dans l’Immobilier), FIP (Fonds d’Investissement de Proximité), dispositifs Malraux et Pinel, différents moyens sont disponibles pour mieux profiter des avantages fiscaux existants.

  • |