Découvrir l’histoire de l’Inde à travers ses monuments et sa nature

Il serait imprudent de donner des avis concernant cette contrée sans l’avoir visitée. Effectivement, le pays renferme des endroits fascinants auxquels vous pourriez ne pas vous y attendre. Mis à part ses temples historiques, vous y trouveriez une nature fascinante à apprécier à tout moment. Voici les activités que vous ne devriez pas rater lors de votre passage sur ces terres.

Le Temple d’Or à Amritsar : un monument à ne pas rater

Considéré comme étant la plus sacrée des sanctuaires sikhs. Le temple d’Or est un détour obligatoire des touristes qui viennent dans le nord-ouest de l’Inde. La particularité du bâtiment réside sur le fait que même l’extérieur est couvert d’or. Par ailleurs, l’endroit est ouvert, à tous visiteurs peu importe sa religion et sa corpulence.

Vous voulez faire un tour à l’intérieur du bâtiment ? Dans ce cas, n’oubliez pas de vous laver les pieds sans oublier la couverture sur la tête. Vous aurez le temps de vous purifier avec les eaux sacrées. Ce sera aussi le bon moment d’apprendre un peu plus sur la religion des sikhs. Enfin, il ne faut pas oublier l’appareil photo quand vous déciderez de visite ce vestige avec ses étincelles.

Le Taj Mahal : un instant à la fois historique et culturel

Pour l’Inde, ce fameux tombeau est comme la Tour Eiffel pour la France ou la Statue de la Liberté pour les États-Unis d’Amérique. C’est un endroit immanquable dans la ville de New Delhi surtout pour son côté culturel. Grâce à son passé, l’histoire retiendra que le Taj Mahal fait partie des 7 merveilles du monde. Notons que l’extérieur du bâtiment présente un jardin impressionnant.

Avec un bon guide, vous ne raterez rien des recoins de cette merveille pendant votre circuit en inde. Les meilleurs moments pour visiter le Taj sont entre octobre et novembre ou, entre février et Mars. Par ailleurs, il est ouvert de jour comme de nuit en fonction de votre emploi du temps. Vous pourriez aussi apprécier le reste de la cité d’Agra pour finir la journée.

Pour les sportifs aguerris : gravir l’Himalaya avant de reprendre l’avion

Pour les sportifs et les aventuriers, gravir l’Himalaya est un moment à ne pas rater. Vous y trouverez à coup sûr les sommets de montagnes les plus hauts au monde (Everest et K2). D’ailleurs, ces endroits sont aussi connus sous le nom de « maison de la neige ». Le mieux est d’attendre entre mai et juin ou entre septembre et octobre pour affronter ces hauteurs. Six heures de marches par jour vous attendent pour arriver sur la pointe ou la zone la plus proche. Ce qui fait qu’une bonne condition physique est indispensable.

Vous aurez alors le temps de faire du trekking en pleine neige pendant votre circuit en inde. Il suffit d’attendre le mois de septembre ou d’octobre pour en profiter pleinement. En outre, cela nécessite une forte expérience dans le domaine vu les dangers que l’activité peut présenter. Enfin, il ne faut pas oublier les bons équipements.

  • |