mai 25, 2020

Avantages et inconvénients des achats en viager

Pour faire simple, le viager engage avant tout un acquéreur et un vendeur. Par un commun accord, l’acheteur s’engage à débourser une somme annuelle au vendeur et cela jusqu’à sa mort.

C’est une forme assez libérale du crédit immobilier. En effet, vous ne pourrez récupérer le bien qu’à la mort de son précèdent propriétaire. Il faut que l’acheteur soit majeur et en bonne santé et il doit aussi avoir 20 ans de moins que le vendeur. Aussi, l’accord doit être supervisé par un notaire.

Qu’est-ce que le bouquet du viager ?

Ce mot désigne une somme fixe que le vendeur est en mesure d’exiger à l’acheteur lors de la signature du contrat.

Généralement, cet acompte doit représenter une valeur comprise entre 20 à 30% du cout total du bien. En effet, si ce bouquet est trop important, c’est la rente en elle-même qui risque de ne pas être rentable. Pour information, ce n’est pas une étape obligatoire de la vente.

Justement, la rente viagère parlons-en. Comme les mensualités à payer en crédit, la rente viagère est la somme que vous allez verser tous les mois au propriétaire.

Elle peut être annuelle, trimestrielle ou mensuelle c’est selon vos possibilités.

Pour déterminer ce montant, il faut prendre en compte la valeur du bien que vous souhaitez obtenir ainsi que l’âge du crédirentier. Le bouquet ne fait pas partie de ce calcul.

Quels sont les différents types de viagers immobiliers ?

Dans le monde de l’immobilier et de la finance, vous pouvez trouver plusieurs types de viagers immobiliers.

En premier lieu, le plus courant, le viager libre. Dans ce genre de contrat, vous pouvez tout de suite occuper le bien en question une fois toutes les signatures apposées sur le contrat. Après il y a le viager à terme.

Ce dernier se base avant tout sur une entente mutuelle entre les parties : se mettre d’accord sur le nombre d’années de paiement de la rente. Mais attention, dans ce cas-là vous ne pouvez occuper le bien qu’une fois le décès du propriétaire.

Enfin il y a le viager occupé. Ce qui laisse le vendeur en possession de son bien jusqu’à sa mort ou bien son transfert dans une maison de retraite.

Quels sont les avantages de cette méthode ?

Si vous êtes un acheteur, l’immobilier viager vous permet d’acquérir un bien en dessous de sa valeur réelle.

Aussi une fois en votre possession, vous pourrez le revendre et en récolter les bénéfices.

Un excellent moyen d’agrandir son patrimoine immobilier. Par ailleurs, vous n’avez pas à payer les frais d’entretien de l’habitation.

Par contre, si vous êtes un vendeur, c’est un excellent moyen de bénéficier d’un revenu régulier. C’est surtout valable pour les personnes âgées n’ayant pas d’enfant ni d’héritiers. De quoi couler des jours paisibles jusqu’à la toute fin.

Les inconvénients du viager?

Partons toujours du principe acheteur-vendeur. L’acheteur sera à la charge des frais de notaire. Qui plus est, il doit tabler sur la durée de vie du propriétaire.

Au cas où le vendeur vivrait longtemps, il se peut que l’acheteur ait à payer plus que la valeur réelle du bien. Si des grands chantiers sont à prévoir, ils sont à la charge de l’acheteur.

Pour le vendeur, il ne peut vendre le bien à aucune autre personne. Les charges courantes et les taxes diverses en relation avec l’habitation lui reviennent.